LEVIS_web_banner_01.png
LEVIS_web_banner_02.png
LEVIS_web_banner_01.png

En FINIR AVEC LE TRAITEMENT DEUX POIDS, DEUX MESURES


SCROLL DOWN

En FINIR AVEC LE TRAITEMENT DEUX POIDS, DEUX MESURES


Levi’s fabrique des jeans et autres vêtements dans sept usines à Madagascar. Au Port de Toamasina, les dockers  travaillent dans des conditions dangereuses, et sans équipement de sécurité de base, chargeant les vêtements Levi’s sur des navires à destination des Etats-Unis, de l’Europe, et partout dans le monde.

La compagnie Levi-Strauss se dédie à "l’élévation de la dignité des personnes qui œuvrent pour faire aboutir [leurs] vêtements sur le marché", et a été la première entreprise de vêtements multinationale à établir un code de conduite de travail pour leurs fournisseurs.

Cet engagement, cependant, ne s’étend pas aux dockers, aux marins, et aux autres travailleurs du transport dans la chaîne d’approvisionnement de Levi’s.

Joignez-vous à nous pour dire à Levi’s:

d’inclure les travailleurs du transport dans leur code de conduite de la chaîne d’approvisionnement et autres initiatives auprès des travailleurs.

Faire appel au gouvernement de Madagascar pour appliquer le code du travail malgache.

LEVIS_web_banner_02.png

Que pouvez-vous faire?


Que pouvez-vous faire?


Ajoutez votre voix

Dire Levi’s pour mettre fin à la double norme à Levi's de mettre fin au double standard. Faites participer vos amis, visitez nos chaînes de médias sociaux ci-dessous, partagez, aimez, marquez #LiveInLevis et #LevisDoubleStandard.

Télécharger le rapport

En savoir plus sur la main-d'œuvre cachés qui travaillent dans des conditions dangereuses et d'exploitation pour s'assurer que les jeans Levi's atteindre magasins au monde. savoir plus sur la main-d'œuvre cachée qui travaille dans des conditions dangereuses et exploitantes pour s'assurer que les jeans de Levi rejoignent des magasins à travers le monde.

MDG-Photo-1.jpg

Exigeons des mesures

Les dockers à Madagascar est de lutter pour leurs droits. En savoir plus sur la campagne et dire au gouvernement malgache de defendre les travailleurs maintenant.